mercredi 21 novembre 2012

Le mercredi 21 novembre 2012 par Marine S dans    Pas encore de commentaire
Ayant oublié le colorant la dernière fois, je me suis un peu trop rattrapée ! Ce soir on est dans le rouge écarlate et j'avoue que je les trouve assez sexy !

Pour 10 macarons rouges (20 coques) :
- 1 blanc d'oeuf (30 g)
- 65 g de sucre glace
- 40 g de poudre d'amande
- 15 g de sucre en poudre
- colorant rouge en poudre

J'ai d'abord mélangé la poudre d'amande et le sucre glace et j'ai ensuite passé ce mélange au mixeur.

J'ai ensuite battu le blanc avec un fouet à la main puis quand le mélange commençait à mousser, je suis passée au batteur électrique et j'ai versé le sucre en poudre. J'ai continué à battre jusqu'à l'obtention de blancs bien nacrés. Ils doivent se tenir lorsque l'on incline (et même retourne !) le bol.

J'ai ensuite ajouté le colorant et le mélange de poudre en trois fois. En macaronant à chaque fois pour au final obtenir une pâte bien lisse. Comme la dernière fois, j'ai eu des petits grumeaux de poudre, très difficiles à enlever. Du coup, après avoir posé les coques sur une plaque de cuisson avec la poche à douille, il restait des bulles d'air que je n'ai pas réussi à enlever, même en tapant la plaque contre le plan de travail.


Je les ai laissés croûter une quinzaine de minutes et puis j'ai enfourné... et, magie, la collerette est apparue ! Au bout de 15 minutes à 145°C ils n'étaient pas tout à fait cuits en dessous. Je les ai remis 13 minutes de plus en montant le four à 150°C. Voilà le résultat :

Ils sont tout de même un peu fripés par endroits, et chose étrange, en refroidissant ils se sont mis à craquer !


Pour la garniture, la couleur rouge vif m'a immédiatement donné envie de les garnir avec la confiture de cerise que je venais de m'acheter ! (toujours de Monoprix Gourmet, je les teste toutes !) Le "cherry lips" est venu tout seul en référence à une chanson de Garbage que j'ai dans la tête parce qu'ils passent vendredi en concert à Lyon !

A la dégustation, ils ne sont pas creux c'est déjà ça, mais ils sont bien trop cuits (trop trop croquants et durs) ! Avec la confiture, ils restent très bons, mais ils n'ont pas la consistance de vrais macarons... Bon aller je leur tire quand même le portrait ! (avec notre nouvel appareil photo j'espère faire des prouesses... avec un peu d'entraînement...!)


jeudi 8 novembre 2012

Le jeudi 8 novembre 2012 par Marine S dans    Pas encore de commentaire
Ce soir, retour à la meringue française. C'est en effet une méthode qui est utilisée dans pas mal de livres de macarons... où les photos des macarons sont superbes ! J'ai donc décidé de ne pas penser aux petites verrues que j'avais faites la dernière fois avec cette méthode (voir ici si vous voulez rigoler), et repartir de zéro !

J'ai donc repris la recette suivante : Macarons à la framboise

Première étape, j'ai décidé de rentabiliser mon petit mixeur et appliquer le sacro saint précepte du "il-faut-mixer-la-poudre-d'amandes" que j'avais critiqué dans un post précédent. Ça a plutôt bien marché, j'ai mixé poudre d'amandes et sucre glace en plusieurs tournées, et j'ai ainsi obtenu une poudre assez fine.

J'ai battu mon unique blanc d'abord au fouet à la main puis quand ça a commencé à bien moussé j'ai versé le sucre en poudre et une pincée de sel et je suis passée au batteur électrique. Mes blancs sont bien montés et étaient nacrés.

Ensuite au moment de mettre la poudre amande/sucre glace je crois que j'ai eu un raté. Je l'ai mise en trois fois, en macaronant à chaque fois. Seulement, j'ai versé la poudre sans tamiser et du coup elle a formé des petits grumeaux pas très esthétiques. 

A la fin du macaronnage, ma pâte avait la bonne épaisseur et retombait bien en ruban, mais elle était grumeleuse... et je n'ai pas osé plus insister sur le macaronnage car j'avais déjà bien mélangé...

Lors de la pose sur la plaque, ma pâte a fait des bulles... embêtant... du coup je pense que c'était peut-être ce que j'avais pris pour des grumeaux à l'étape précédente. Par contre, il n'y avait pas la petite pointe de laissée par la douille.

J'ai laissé croûter une quinzaine de minutes, le temps que le four chauffe, et j'ai enfourné à 150°C pendant 13 minutes, sans trop y croire...

Et là, surprise ! Au bout de quelques minutes, une énorme collerette est apparue !! Hahah !

Au bout de 13 minutes ils n'étaient pas du tout cuits en dessous, je les ai laissés 4 minutes de plus et là c'était bon.

Vient ensuite le moment de faire la garniture. Vous remarquerez que j'étais tellement concentrée sur ma meringue française que j'ai oublié de la colorer ! Je me retrouve donc avec des coques nature !

Du coup je suis partie sur du simple, une bonne cuillère de confiture à la mûre, confiture Monoprix Gourmet que je recommande car justement pas trop sucrée !

Bilan du retour à la meringue française, le fait de mixer les poudres permet un effet plus satiné au macaron, même si on voit encore quelques petites bulles d'air. Cependant ça m'a permis de retrouver facilement la collerette ! et fait non négligeable, de travailler en petites quantités, ce qui est moins embêtant quand ils sont ratés !

Certains demanderont, pourquoi "vintage" ? J'ai trouvé qu'ils avaient un petit côté rétro quand ils se sont retrouvés fourrés avec la confiture de mûre en violet foncé ! et ça m'a fait penser aux confitures maison que faisait ma grand-mère !
Mais bon, promis, la prochaine fois je fais une vraie ganache !